Comment réussir son souper de Saint-Valentin

C’est ce temps de l’année, encore une fois, où tout le monde a une haleine de p’tits cœurs à la cannelle et où le club social du bureau t’oblige à porter un vêtement de couleur rouge en ce saint 14 février. Depuis des semaines, Facebook, les magazines, les blogues et l’univers entier nous proposent mille et une suggestions romantico-farfelues-originales-traditionnelles-inusitées-wild-coquines-rouges-fleuries-chocolatées avec week-end-au-chalet-et-boite-de-sushis-en-forme-de-cœur pour célébrer le love.

L’an dernier, je te donnais quelques trucs afin d’éviter de scraper votre Saint-Valentin (selon mes connaissances de Jeune adulte responsable célibataire de 28 ans). Cette année, j’ai décidé de te présenter LE plan de match idéal pour une Saint-Valentin de champion. (Toujours selon mes connaissances de Jeune adulte responsable bientôt trentenaire et célibataire.)Lire la suite »

Publicités

Comment t’assurer de pas (trop) scrapper ta St-Valentin

Alors voilà, février est arrivé! Depuis le 2 janvier, les cœurs en cartons pis les petits anges ont pris possession de toutes les vitrines de commerces du monde entier de l’univers. Ça sent les bonbons à la cannelle pis le chocolat jusque dans le fond des tiroirs pis ça fait 3 semaines que le monde économise pour acheter un bouquet de roses rouges à douce moitié. La table pour deux est réservée au resto, la gardienne aussi, et on parle même pas du rendez-vous chez l’esthéticienne pour l’épilation bikini en forme de cœur (le spécial de février).

Depuis lundi, les commentaires envahissent ton fil d’actualité Facebook : « La St-Valentin c’est pour les caaaaaves. Vive le célibat! Phoque toute! », « Sortie d’amoureux avec mon amoureux ce soir : sushis et ciné! Je suis la fille la plus choyée au monde! Merci mon amour d’être tout ce que tu es! », « St-Valentin en famille… pop corn, divan et les enfants ont le droit de se coucher tard! », « St-Valentin d’amoureux à l’eau, Lili a attrapé des poux à la garderie. », « Bonjour à tous, je vous souhaite une magnifique St-Valentin, je vous aime, passez une belle journée. Bisous, Maman Denise! »Lire la suite »

Lettre à l’homme de ma vie (qui se cache je sais pas où)

Depuis un peu plus d’un mois, je me pose beaucoup de questions sur l’amour et le couple. (Depuis que j’ai appris qu’une amie s’est enlevé la vie parce qu’elle se sentait seule. Et depuis la fin de ma dernière relation.) Je réfléchis et j’ai, étonnamment, de la difficulté à trouver les bons mots. Même Antidote n’arrive plus à me feeder. C’est pour dire! Je pense à l’amour. À sa définition, aux formes qu’il peut prendre et aux gens à qui on peut le donner (et à qui ça vaut la peine de le donner). Les derniers moments m’ont fait réaliser à quel point c’est vaste, le concept d’amour. Et je ressors des idées.

L’homme de ma vie, il sera beau et grand et fort. Il jouera de la guitare, fera au moins 6 pieds, aura de longs cheveux brun foncé chocolat un peu frisés, les yeux verts perçants qui voient au fond de ton âme et un sourire qui te ramollit les genoux. Il sera manuel, pourra construire notre maison, et me porter à bout de bras. Il sera British ou Australien; pas du pays, pas Québécois. Il parlera 4 langues, comme ça, on pourra voyager partout. On sera nomade, on se fera une vie à deux. Et quand on sera tanné, on s’installera dans un pays qu’on aura choisi. On érigera notre maison, on bâtira notre famille. On sera heureux, on rira, on s’aimera, on fera des soupers avec la famille et les amis. On fera encore l’amour à 54 ans. On aura une vie remplie. De bonheur, d’amour, d’amis, d’enfants. De ce qui fait en sorte que la vie est belle à vivre.

Ça, c’est ce que j’imaginais de ma vie quand j’étais ado. Ça, c’est l’idée que je me faisais de l’amour, de la vie d’adulte que j’aurais.Lire la suite »

Règle numéro 5 : Ne pas avoir peur de communiquer, tu dois

J’avais envie d’une nouvelle règle! J’ai l’air ben smatt, comme ça, mais voyez-vous, en fait, j’invente tout au fur et à mesure. Le temps avance, je vis des choses et j’en apprends plus sur les gens autour de moi (et sur moi-même, par le fait même). Ça change mes plans. Parce que, c’est un peu ça, la vie, en fait : savoir s’adapter et improviser.

Les derniers jours ont été particulièrement intenses. Quand quelque chose de gros arrive dans notre vie, on dirait ça vient toujours en lot. C’est peut-être relié à la pleine lune ou mon cycle menstruel ou bien juste le hasard ou encore le timing. Je sais pas! Reste que les remises en question se font un méchant open house dans ma tête depuis trois semaines. Des amis plus vieux me disent sage de me poser autant de questions à mon âge. Moi, je leur réponds que j’ai hâte de ne plus m’en poser. Mais bon. Faut savoir assumer ce qu’on est, qui disent! Parce que, ouais, en fait, y’a beaucoup de ça.

Être une Jeune adulte responsable, ça veut surtout dire s’assumer. Être confiant de ce que l’on est, de ce que l’on pense et de ce que l’on veut, même si ça fait en sorte qu’on jure dans le décor. Même si on a peur de blesser, d’être incompris ou encore rejeté, en disant vraiment ce que l’on pense. Oser sortir ce que l’on a sur le cœur ou dans la tête, c’est pas toujours facile. Mais c’est important. Pour se respecter.

Lire la suite »

Règle numéro 1 : te comparer à autrui, tu ne dois point

Je dois avouer quelque chose : je capote un peu. Commencer ça fait peur. Continuer aussi. Faut rester constant, garder son équilibre. Le deuxième billet est important, car il ne doit pas devenir le second! Ma hantise en ce moment serait que cet article soit aussi inefficace que Jurassic Park II ou les Trois Ninjas II : un deuxième qui, comparé au premier film, est franchement poche. Je m’en vais où avec ça? Attends, tu vas voir.

Mais avant qu’on aille plus loin, j’aimerais qu’on puisse mettre des bases ici, toi et moi. Un élément primordial sur lequel je vais te tanner, un peu comme un vieille matante fatigante. Ça, pis juste ça, en gros, en gras et en brillant. (Je suis passée à deux doigts d’insérer un GIF animé, mais j’me suis calmée.)

Ne te compare pas aux autres. N’évalue pas ta capacité à faire X ou Y en fonction de celle des autres. Vois comment toi, jeune adulte responsable, tu peux t’améliorer. Compare-toi avec hier; pas avec le voisin.

La journée où tu appliqueras cette règle pour vrai et au complet, ton bonheur sera décuplé par mille milliards, promis juré craché. Que ce soit au travail, en amour ou dans la vie de tous les jours.Lire la suite »

Manuel d’utilisation, tome 1, chapitre 1, verset 1

Commencer.

Comment? Pourquoi? Quand? Avec quoi? Sur quoi? Pour quoi? Pour qui? Comment, déjà?

Aujourd’hui. Maintenant. Parce que c’est mercredi : la plus belle journée de la semaine. Extirper de ma tête des idées et les partager. Pour faire rire, pour faire réfléchir, pour faire dire «Voyons, fille, calme-toi un peu!» ou encore «Doux Jésus, ben oui! Ben oui, c’est juste tellement ça!» Parce que moi-même, bien des fois (souvent (tout le temps)) c’est ce que je me dis.

Lire la suite »