Règle numéro 5 : Ne pas avoir peur de communiquer, tu dois

J’avais envie d’une nouvelle règle! J’ai l’air ben smatt, comme ça, mais voyez-vous, en fait, j’invente tout au fur et à mesure. Le temps avance, je vis des choses et j’en apprends plus sur les gens autour de moi (et sur moi-même, par le fait même). Ça change mes plans. Parce que, c’est un peu ça, la vie, en fait : savoir s’adapter et improviser.

Les derniers jours ont été particulièrement intenses. Quand quelque chose de gros arrive dans notre vie, on dirait ça vient toujours en lot. C’est peut-être relié à la pleine lune ou mon cycle menstruel ou bien juste le hasard ou encore le timing. Je sais pas! Reste que les remises en question se font un méchant open house dans ma tête depuis trois semaines. Des amis plus vieux me disent sage de me poser autant de questions à mon âge. Moi, je leur réponds que j’ai hâte de ne plus m’en poser. Mais bon. Faut savoir assumer ce qu’on est, qui disent! Parce que, ouais, en fait, y’a beaucoup de ça.

Être une Jeune adulte responsable, ça veut surtout dire s’assumer. Être confiant de ce que l’on est, de ce que l’on pense et de ce que l’on veut, même si ça fait en sorte qu’on jure dans le décor. Même si on a peur de blesser, d’être incompris ou encore rejeté, en disant vraiment ce que l’on pense. Oser sortir ce que l’on a sur le cœur ou dans la tête, c’est pas toujours facile. Mais c’est important. Pour se respecter.

Lire la suite »

Publicités

Règle numéro 4 : ton superhéros intérieur, tu dois apprendre à dompter

Mon petit répit de la semaine dernière m’aura permis de me replacer les idées. (As-tu pris du temps pour toi aussi?) Depuis la mise en ligne du blogue, j’ai l’impression de vivre dans un rêve. Dans une bulle spatio-temporelle remplie de mercredi, de Skittles et de bébés chats que tu peux flatter à l’infini. Tsé, le genre d’overload de bonheur qui te donne juste envie de danser dans les rues pis de frencher n’importe quel inconnu que tu croises? Celui-là même! En tant que Jeune adulte responsable et surtout, professionnelle en devenir, j’apprends beaucoup en ce moment. Je regarde autour de moi, je fais des rencontres formidables, limite, magiques. J’ai l’impression qu’un  yellow brick road se place tout seul devant moi. Tout ça par un peu de hasard oui, mais aussi par beaucoup de travail et d’encouragements.

Quand on devient une Jeune adulte responsable, inévitablement, on pense qu’on devient un demi-dieu. Ou pire encore, la belle-mère de Dieu. On sait des choses, on connait tout de chez tout, on a raison, les autres ont tort! Surtout quand on sort des bancs d’école. Hein? Te souviens-tu à quel point tu pensais que t’étais hot, avec ton diplôme universitaire? Ben c’est ça. Un moment donné tu réalises que non. Que des croûtes, faut encore que t’en manges.Lire la suite »

Règle numéro 3 : tes priorités, tu dois choisir

Cette semaine en aura été une de fou. (Tsé pour faire changement…) On est dans les derniers milles avec l’entraînement de bateau-dragon (je ne compte plus les coups de pagaie) et dans 24 heures, mes 40 dragons et moi, on est en route vers les Championnats canadiens à Welland. Une petite ride de 9 heures d’autobus qui va me permettre de rattraper le temps avec les amies que je vois un peu moins souvent! Puis travailler. Toujours travailler. Mais sur le blogue, donc c’est zéro une tâche, c’est du gros bonbon rose nanane avec du glitter, trempé dans le chocolat. Cette semaine en aura été une de fou. Derniers milles avant les vacances, j’avais quelques trucs à finir au bureau aussi. Je sais pas pour toi, mais des fois, j’ai l’impression de partir de la maison le lundi matin, d’y revenir le vendredi midi, puis de n’avoir aucun souvenir de ce qui s’est passé entre les deux. Je reviens tard, je soupe à des heures pas possibles, je perds la notion du temps, mes vêtements s’empilent sur mon lit parce que pas le temps de les plier, faudrait que je dorme, faudrait que je travaille plus, ma To do list ne fait que s’allonger… Mon appart est comme un autobus double-decker de touristes. Hop on, Hop off. Je rentre, j’me couche, j’me relève et je repars. Puis, quand j’en peux vraiment plus, je me prends une soirée off de la vie, je reste toute seule chez moi et je lis une BD, ou bien je regarde un films de fille (L’auberge espagnole ou La bataille d’Endor).

Quand on devient une Jeune adulte responsable, on a plus de responsabilités (tsé, le nom le dit, c’est pas une surprise, on peut juste pas passer à côté de ça, là!) Reste qu’avec plus de responsabilités, un moment donné, tu dois faire des choix. Voilà donc la 3e règle à suivre, si tu veux vivre une vie heureuse : établir ses priorités.

Lire la suite »