Ça prend quoi, pour être un adulte?

Lundi dernier, je prenais un verre avec mon enfant et ses amis. Ok, je vous arrête tout de suite, c’est pas mon enfant pour vrai. En janvier 2014, mon amie Emilie et moi, accueillions à l’appart une petite Française qui était venue étudier pour un an. Elle terminait son bac en théâtre. Blandine est plus jeune que moi, d’environ 5 ans, et malgré la différence « vie étudiante » et « vie de bureau », on s’est tout de suite aimées! Faut dire qu’avec les mêmes intérêts, c’était facile. Et puis, elle me ramenait à mon mode de vie à l’européenne du temps où je travaillais à Paris. Blandine, mon meilleur ami François et moi, on a passé beaucoup de temps ensemble, cette année-là. Subitement, lui et moi, on est devenus papa et maman, et elle, notre enfant. En blague, mais quand même. Parce que pour l’avoir vécu, quand on est ailleurs pour une longue période de temps, on a besoin de se retrouver une famille temporaire. Ça ground.

Y’a un mois, voilà pas que ma chouquette débarque au pays en visite parce qu’elle s’ennuyait du Québec. (Parait qu’on est si attachants!) Lundi, c’était son pot de départ avant qu’elle retourne à la maison, où elle entamera son master. Je me retrouvais donc avec l’enfant, son copain, ses 3 amies de théâtre et le copain de l’une d’entre elles.

Lire la suite »

Publicités

Passer son temps à chercher du temps

Aujourd’hui, c’est la publication du 10e billet. Hiiii que le temps passe vite! Me semble qu’il y a quelques semaines à peine, j’avançais fébrilement mon index droit sur la touche Enter de mon clavier d’ordi, les yeux cachés par l’autre main, de peur que ça explose au moment où j’allais publier le premier texte.

Bientôt 2 mois. Deux mois où la majorité de ce que je fais, vis, expérimente, découvre et dis, devient du matériel pour le GPS. Combien de fois me suis-je entendue demander à des amis « J’ai tu le droit de prendre une photo pour mettre ça dans le GPS? » ou bien encore « J’peux-tu te citer? J’ai une idée qui vient de me popper pour le GPS! » L’inspiration me rôde autour comme un ninja et je dois rester aux aguets! J’ai l’impression que beaucoup de choses se sont passées depuis ces 2 mois. J’ai grandi, j’ai travaillé, j’ai pagayé (tu devrais voir mes gros pipes, man!) j’ai fait des rencontres, j’ai découvert, je me suis ouverte, j’ai osé, je suis allée de l’avant, je me suis même fait des nouveaux amis! En fait, je me suis réveillée. Parce que j’ai atteint mon équilibre à moi.

Quand on se laisse la chance de faire vraiment ce que l’on veut et ce pour quoi on est fait; quand on est bien entourée, bien on dirait que tout est possible.

Lire la suite »

Règle numéro 2 : ton équilibre, tu dois trouver

J’ai réfléchi beaucoup cette semaine. Sur ce que je voulais écrire et, parallèlement, sur ce que je suis en train de vivre présentement (le blogue, les aspirations et tchétérat). Je tenais à une certaine chronologie dans ce que j’allais te raconter (je suis la reine des listes, pis j’ai un sale toc d’organisation). À force de penser et de restructurer, je me suis rendu compte que ce n’était pas nécessaire. Que suivre son instinct reste la meilleure option. (C’est une question de feeeeliiiing!)

Ainsi donc, je ne passerai pas l’entièreté de ce blogue à te donner des règles. D’un, parce que ce ne sont pas vraiment des règles. De deux parce qu’un moment donné on va se tanner, autant toi que moi. De trois, j’suis pas ta mère, t’es le maître de ta destinée, je fais juste te feeder en réflexions (que tu as probablement déjà). Reste que je revisite présentement un deuxième principe assez important pour s’assurer (essayer?) de ne pas perdre la tête en général et je me suis dit que ça serait bien de le survoler ensemble : savoir garder un équilibre.

Dans la vie, y’a plusieurs toi. Tu vis dans différentes sphères, tu coexistes avec différents types d’humains. Si tu veux être heureux partout, il faut savoir les conjuguer et les additionner. Tout est question d’équilibre : ta job, ta famille, tes amours, tes amitiés, tes loisirs… même ton pH!

Lire la suite »