Comment réussir son souper de Saint-Valentin

C’est ce temps de l’année, encore une fois, où tout le monde a une haleine de p’tits cœurs à la cannelle et où le club social du bureau t’oblige à porter un vêtement de couleur rouge en ce saint 14 février. Depuis des semaines, Facebook, les magazines, les blogues et l’univers entier nous proposent mille et une suggestions romantico-farfelues-originales-traditionnelles-inusitées-wild-coquines-rouges-fleuries-chocolatées avec week-end-au-chalet-et-boite-de-sushis-en-forme-de-cœur pour célébrer le love.

L’an dernier, je te donnais quelques trucs afin d’éviter de scraper votre Saint-Valentin (selon mes connaissances de Jeune adulte responsable célibataire de 28 ans). Cette année, j’ai décidé de te présenter LE plan de match idéal pour une Saint-Valentin de champion. (Toujours selon mes connaissances de Jeune adulte responsable bientôt trentenaire et célibataire.)

J’ai donc fait appel à mon grand ami Étienne Richard, du blogue Entre deux bouchées. Ensemble, nous avons (il a) concocté un repas parfait de Saint-Valentin selon notre prémisse de base: notre définition de la Journée internationale du cœur dans les fenêtres en 2017. (Toujours avec notre minding de jeunes adultes responsables à l’approche de la trentaine.)

La Saint-Valentin devrait être fêtée tous les jours de l’année. Parce que l’amour, le vrai, est souligné quotidiennement dans les petits riens et les attentions soignées. Il ne faut jamais attendre un moment défini pour dire à ceux qui comptent qu’on les aime.

Un «bon matin mon loup» avec une haleine de pas menthos. Un «bonne nuit ma belle» avec un bec sur le front. Un «sois prudente sur la route, y’a de la glace» lancé avant de quitter pour le travail. Un «t’es beau dans ce manteau-là». Un «oublie pas d’aller chercher du lait». Un «j’ai dit à ta mère qu’on irait la visiter en fin de semaine». Un «mon amour, peux-tu éteindre le feu du rond, y’a ma cup qui a fini de bouillir». Un «chérie, peux-tu m’apporter du papier de toilette?». La Saint-Valentin, c’est donc prendre un moment  pour renforcer ces liens qui nous tissent les uns aux autres. Dans le fond, ce qui importe VRAIMENT, c’est d’être bien avec l’autre. Pis l’autre, c’est tendre-moitié, la famille, les amis.

Le repas parfait de la Saint-Valentin

Selon moi, la meilleure date de lovers possible doit refléter l’amour, la tendresse, le sentiment de bien-être, la proximité, le confort. En d’autres mots : ton salon, du linge mou pis de la bouffe réconfortante.

Aucune distraction

Sois présent pour ce qui compte. Lâche ton cell. Ferme Facebook. Oublie Instagram. Pas besoin de montrer à tout le monde que tu passes une Saint-Valentin parfaite avec des pétales de roses sur une peau d’ours polaire en buvant du champagne d’un air candide, nue dans ton collier de diamants. On le sait que c’est fake. Fixe ton attention sur la personne en face de toi pis les diamants qu’elle a dans les yeux. (Je suis quétaine quand je veux.)

L’ambiance

Sincèrement, quoi de plus boring que de manger dans un resto bondé, coincée dans ta robe du party de Noël du bureau d’il y a deux ans? Celle qui est ben fancée mais zéro confortable. No way. Arbore plutôt le kit parfait pour un Netflix & Chill. Tu surprendras tendre-moitié plus tard en sortant de la salle de bain dans ton beau déshabillé en dentelle. Parce wô, quand même, j’ai beau prêcher le legging et le bas de laine, j’aime bien aussi la coquetterie, une fois la soirée bien entamée… (Rire un peu cochon et déplacé.)

Le manger

Encore une fois, évitez le resto, oubliez le take out qui va prendre mille heures à arriver. Un long moment pour cuisiner ensemble, à la maison, c’est une belle façon pour connecter. Et c’est là que le talent et le génie culinaire d’Étienne viennent à la (ma) rescousse!

Après moults réflexions, on a voulu représenter cette idée de simplicité et de réconfort, en ce festival du love et du froid. On s’est aussi donné quelques balises: ça doit se cuisiner facilement, sans trop de vaisselle, avec un budget de 40$. On a finalement arrêté notre choix sur 3 options : un grilled cheese pimpé, un mac and chesse double pimpé, un pâté chinois. (Y’a pas plus réconfortant, on va se le dire!)

On s’est rendus à l’épicerie pour préparer ce qui serait le meilleur grilled cheese de l’univers. Après l’exploration des allées du IGA, j’ai finalement annoncé que j’avais plutôt envie d’un mac and cheese. Alors on a improvisé. Parce que oui, c’est aussi ça, la Saint-Valentin : faire des compromis… et faire preuve de patience quand on va à l’épicerie avec une fille qui sait pas ce qu’elle a envie de manger.

Et Étienne, qui cuisine mieux que quiconque que je connaisse, a proposé une top recette de mac and cheese facile à préparer mais bon dans yeule. On a terminé la soirée avec les floaters de bière aux épices et de crème glacée au chocolat. Un vrai délice et d’une simplicité désarmante. On note ici quand même que le repas n’est pas idéal si vous êtes intolérant au lactose. On ajoute aussi que des pâtes, c’est lourd. Alors ne mangez pas trop vos émotions si vous avez envie de jouer au Cirque du Soleil plus tard en soirée.

La recette complète se trouve sur le blogue Entre deux bouchées.

Au final, ce qui est important dans tout ça, c’est de comprendre que le vrai cadeau qu’on se fait, c’est le temps passé avec ceux qu’on aime. Un simple macaroni au fromage fait beaucoup plus qu’un repas à 200$.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s