Ça prend quoi, pour être un adulte?

Lundi dernier, je prenais un verre avec mon enfant et ses amis. Ok, je vous arrête tout de suite, c’est pas mon enfant pour vrai. En janvier 2014, mon amie Emilie et moi, accueillions à l’appart une petite Française qui était venue étudier pour un an. Elle terminait son bac en théâtre. Blandine est plus jeune que moi, d’environ 5 ans, et malgré la différence « vie étudiante » et « vie de bureau », on s’est tout de suite aimées! Faut dire qu’avec les mêmes intérêts, c’était facile. Et puis, elle me ramenait à mon mode de vie à l’européenne du temps où je travaillais à Paris. Blandine, mon meilleur ami François et moi, on a passé beaucoup de temps ensemble, cette année-là. Subitement, lui et moi, on est devenus papa et maman, et elle, notre enfant. En blague, mais quand même. Parce que pour l’avoir vécu, quand on est ailleurs pour une longue période de temps, on a besoin de se retrouver une famille temporaire. Ça ground.

Y’a un mois, voilà pas que ma chouquette débarque au pays en visite parce qu’elle s’ennuyait du Québec. (Parait qu’on est si attachants!) Lundi, c’était son pot de départ avant qu’elle retourne à la maison, où elle entamera son master. Je me retrouvais donc avec l’enfant, son copain, ses 3 amies de théâtre et le copain de l’une d’entre elles.

J’étais arrivée beaucoup plus tôt, histoire de travailler sur mes projets d’écriture (pour faire changement). Blandine avait dit à ses amis « Marie-Claire travaille à la Korrigane, on va la rejoindre? ». À cela, une a répondu : « Mais, Marie-Claire, elle a pas une vraie job d’adulte? » Une vraie job d’adulte. Je suis donc une vraie adulte. C’est quoi une fausse adulte? J’étais curieuse. Je leur ai posé la question. Ça aura bien occupé 45 minutes de conversation facile!

C’est quoi, pour vous, la définition d’un adulte?

B : C’est toi, maman!

P : C’est quelqu’un qui arrête de prendre des shooters au bar!

C : C’est quelqu’un qui porte des vêtements d’adulte et qui a un vrai emploi, dans un bureau. Ça a l’air plate, la job de bureau et les responsabilités, avec la maison et le bébé chien.

P : C’est quand t’es en couple et que tu baises le même soir de la semaine.

Moi : Doux Jésus, si c’est ça être adulte, je me sauve en courant!

Donc être un adulte, c’est un peu mourir tous les jours?

P : Non c’est les préoccupations qui changent. On ne voit plus la vie de a même façon. Pour les Québécois, être adulte, c’est payer sa dette d’étude.

C : Donc je ne serai jamais adulte! En fait, je pense que c’est avoir les choses sous contrôle. Quand j’ai une réunion avec des adultes, je cherche quels vêtements porter. Et je me dis que je n’ai pas le contrôle.

B : Je serai adulte quand j’aurai la job de mes rêves. Des contrats de 2-3 ans qui me permettront de déménager partout dans le monde! Du coup, je serai jamais adulte, y’a pas de stabilité.

C : On pense qu’être adulte c’est avoir une stabilité.

MC : Tu participes à des événements qui font en sorte que tu deviens un adulte. Genre acheter un matelas!

C : Je me suis sentie adulte quand j’ai reçu ma famille à souper. Et que j’ai fait les choses que je ne fais jamais, genre laver mon plancher.

A : Se faire appeler madame! Prendre toutes les responsabilités. Avoir des choses à ton nom. Être en présence de gens qui sont 4 ans plus jeunes que toi et se sentir vieille.

Moi : Donc, moi je suis une adulte?

P : Être amis avec tes parents sur Facebook.

MC : Planifier un voyage et un billet d’avion. C’est une démarche raisonnée, pas impulsive. Quand tu sais ce qui est bon pour toi et que tu n’as pas besoin de l’avis des autres.

B : Arrêter de manger du Nutella!

Moi : Non. Je refuse!

B : Mettre de l’argent de côté!

MC : Avoir un CELI.

C : Mettre de l’argent de côté pour autre chose d’autre que juste de pas y toucher.

« Planification financière. » C’est vraiment un mot d’adulte. Prendre des décisions importantes sans demander l’avis de ses parents.

A : Avoir un titre.

Quand c’est toi qui aides tes parents.
Quand on se définit par son emploi.
Quand t’es pas gêné d’être avec des gens plus vieux.
La confiance en soi a pour beaucoup, je crois.

Adulte, c’est pas acheter d’alcool pour boire en route avant d’aller à une soirée!
Quand un bar a changé de nom!
Quand tu portes une chemise.
Quand t’arrêtes de péter en public et que ça te fait plus rire.
Quand tu commences à dire « dans mon temps ».
Arriver sobre au travail.
Avoir des bouteilles de vin au cas, en réserve.

Être une Jeune adulte, c’est quoi, alors?

Quand tu vis plus en coloc.
Quand tes copains commencent à avoir des enfants.
Quand t’as fini l’université, mais que tu fais « Aahhhh! Qu’est-ce que je fais ?! »
Quand tu travailles en voyage.
Quand tu peux plus demander d’argent à tes parents.

Quelqu’un a déjà dit : être adulte, c’est Googler comment faire les choses.

En profondeur, c’est la confiance et un contrôle sur soi, l’autonomie. En superficie, ce sont les vêtements, les factures et la job.

Leurs propos m’ont beaucoup fait réfléchir depuis 2 jours. Sur ma vie, et sur ce que j’attends d’elle. Ces idées préconçues, je les avais aussi « à leur âge ». Mais, d’une certaine façon, je ne m’identifie pas à tout ce qu’ils disent. Oui, j’ai des responsabilités, oui je travaille dans un bureau. Mais ma vie ne s’arrête pas à cela.

La semaine, je porte des robes de designers et des talons hauts, la fin de semaine je porte des jeans, des Converse et un t-shirt de Yoda. J’adore recevoir une tonne de gens pour souper avec des fromages fancy qui coûtent trop cher et cuisiner toute une journée, mais je peux aussi déjeuner avec de la crème glacée parce que j’ai pas vraiment fait d’épicerie une semaine. (Pas tout le temps, ne t’inquiète pas maman, je prends soin de moi!) Je gère des tonnes de dossiers au bureau, j’apporte mon soutien à ceux qui en ont besoin, mais j’oublie encore pour quel jour du mois est prévu mon paiement d’électro chez Sears. Je suis intelligente, je me gère. Je patauge encore un peu et j’apprends toujours.

Moi, je dis que je suis à moitié adulte. J’ai 28 ans. Ça fait 5 ans que je travaille en tant que professionnelle. Ça fait 9 ans que je n’habite plus chez mes parents et que je vis seule. Ça fait 10 ans que je peux voter. Ça fait 12 ans que je peux conduire. Ça fait 18 ans que je peux enfanter. C’est quoi, l’élément déclencheur à ma condition d’adulte?

Au final, je crois qu’il n’y a pas vraiment de recette, pour être adulte. Les épreuves de la vie font en sorte qu’on peut grandir un peu trop vite, ou pas assez.

Et pendant que je termine ce billet, ma meilleure amie vient de me texter pour me dire qu’elle vient d’avoir sa permanence au cégep! T’sais, le timing, des fois!

Publicités

3 réflexions sur “Ça prend quoi, pour être un adulte?

  1. Dans mon évaluation au bureau, on m’a dit: « Il y a deux toi, notre bébé, enfantine, drôle, enjouée avec un doux caractère. Et la toi fonceuse, professionnelle, acharnée que tu deviens lorsque le besoin s’en fait ressentir. Nous te savons bien déguisée lorsque tu te présentes chez le client pour la première fois, mais ils finissent tous par accepter que tu portes tu sois toi-même au final. »
    Je crois que c’est un work in progress et que l’on n’est pas obligé de devenir adulte partout en même temps, dans toute les sphères (genre, you know, relation de couple, amis, professionnel, famille, maison, bébé). Un peu comme dans une photocopieuse, le niveau de toner et magenta/cyan/jaune, quand tes couleurs vivent expirent, vaut mieux changer de palette, sinon tu finis dans une émission de type What Not To Wear. Être adulte n’est pas une malédiction, mais pour certain, ça prend plus de temps y aboutir…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s