Ça prend quoi, pour être un adulte?

Lundi dernier, je prenais un verre avec mon enfant et ses amis. Ok, je vous arrête tout de suite, c’est pas mon enfant pour vrai. En janvier 2014, mon amie Emilie et moi, accueillions à l’appart une petite Française qui était venue étudier pour un an. Elle terminait son bac en théâtre. Blandine est plus jeune que moi, d’environ 5 ans, et malgré la différence « vie étudiante » et « vie de bureau », on s’est tout de suite aimées! Faut dire qu’avec les mêmes intérêts, c’était facile. Et puis, elle me ramenait à mon mode de vie à l’européenne du temps où je travaillais à Paris. Blandine, mon meilleur ami François et moi, on a passé beaucoup de temps ensemble, cette année-là. Subitement, lui et moi, on est devenus papa et maman, et elle, notre enfant. En blague, mais quand même. Parce que pour l’avoir vécu, quand on est ailleurs pour une longue période de temps, on a besoin de se retrouver une famille temporaire. Ça ground.

Y’a un mois, voilà pas que ma chouquette débarque au pays en visite parce qu’elle s’ennuyait du Québec. (Parait qu’on est si attachants!) Lundi, c’était son pot de départ avant qu’elle retourne à la maison, où elle entamera son master. Je me retrouvais donc avec l’enfant, son copain, ses 3 amies de théâtre et le copain de l’une d’entre elles.

Lire la suite »

Publicités

Le b.a.-ba de la bienséance : comment réussir son bachelorette party

Le mois dernier, on parlait du comment essayer de faire bonne allure dans un mariage. J’espère que certains auront eu la chance d’appliquer les règles! Les mariages commencent à popper dans mon entourage, c’est assez beau à voir! Et c’est là qu’on se rend compte à quel point c’est une grosse machine. Parce que oui, il y a la célébration du love en soi, mais il y a aussi la préparation, les mille petits guidis on the side pis les mille autres party pré-mariage. Le soulignage de la fin de vie, avec du gros highlighter jaune fluo, il est quelque chose!

Il y a deux semaines, j’ai eu le plaisir d’être invitée au bachelorette party d’une amie. C’était mon deuxième enterrement de vie de jeune fille à vie. Avec ma « très grosse expérience », je crois être en mesure de vous expliquer ça pas pire correct.Lire la suite »