Être la seule « tu-seule », c’est pas si pire

Je ne voulais pas m’attarder à ce sujet tout de suite, mais bon! Les choses on fait en sorte que si. Parce qu’on le veuille ou non, l’amour prend beaucoup de place dans la vie d’une Jeune adulte responsable. La semaine dernière, une belle amie m’écrit pour me demander conseil. Je paraphrase un peu, mais en gros ça ressemblait à ça :

« Salut M-C,

Juste de même, c’est quoi ton truc pour continuer d’avancer même quand t’es rendue au point où tu crois que tu vas finir ta vie seule? J’arrive d’un shower, pis crime! À notre âge, soit t’es enceinte, soit t’es en couple solide… J’en ai vraiment marre d’être l’étrange encore célibataire. »

Doux Jésus! Je sais que je suis une Jeune adulte responsable modèle *tousse tousse*… mais moi? Devenir Love Coach?

Lire la suite »

Publicités

Savoir s’assumer, soi et ses choix

Je suis officiellement rechargée! Parce que malgré tout le bonheur qui se garroche partout chez moi, c’était devenu un peu difficile de gérer ça toute seule. Quand t’as pas personne pour t’aider à vraiment prendre une décision éclairée. Quand tes amies qui te disent « Va falloir que tu en fasses, de la place, dans ta vie, si t’en veux un chum » pis ta mère qui te dit « Repose-toi, tu le sais. Fais attention à toi. » Parce qu’elles te connaissent. Oui. C’est vrai. Pis elles ont fichtrement raison. (Dure dure, la vie de la  Jeune adulte responsable! haha) Mais tu continues à pas trop les écouter parce que tsé, YOLO. J’apprends à passer au YOLO MOLLO. Pour garder un équilibre. C’est drôle, j’avais une idée bien faite en tête au moment où j’ai lancé le blogue. Depuis, il a pris quelques détours. Je teste, et je me rends compte qu’en ce moment, je vous raconte plus mes envies et mes pensées du moment. Parce que je suis en pleine réflexion. Les billets drôles, ce sera pour plus tard!

Dans la phase du devenir Jeune adulte responsable, on fait souvent face à des choix. On veut tout, tout de suite; être partout, pour tout le monde. Puis souvent, on finit par s’oublier, nous. J’sais pas pour toi, mais c’est souvent un combat pour moi. J’ai plusieurs cercles, du monde à la pelletée à aimer et à voir. Et, surtout, je ne veux pas décevoir. Mais un moment donné, si tu veux garder ton équilibre, tu dois t’écouter. Quitte à déplaire un peu.

De toutes les personnes sur la terre, la seule à qui tu dois absolument vraiment plaire, c’est à toi.Lire la suite »

Règle numéro 4 : ton superhéros intérieur, tu dois apprendre à dompter

Mon petit répit de la semaine dernière m’aura permis de me replacer les idées. (As-tu pris du temps pour toi aussi?) Depuis la mise en ligne du blogue, j’ai l’impression de vivre dans un rêve. Dans une bulle spatio-temporelle remplie de mercredi, de Skittles et de bébés chats que tu peux flatter à l’infini. Tsé, le genre d’overload de bonheur qui te donne juste envie de danser dans les rues pis de frencher n’importe quel inconnu que tu croises? Celui-là même! En tant que Jeune adulte responsable et surtout, professionnelle en devenir, j’apprends beaucoup en ce moment. Je regarde autour de moi, je fais des rencontres formidables, limite, magiques. J’ai l’impression qu’un  yellow brick road se place tout seul devant moi. Tout ça par un peu de hasard oui, mais aussi par beaucoup de travail et d’encouragements.

Quand on devient une Jeune adulte responsable, inévitablement, on pense qu’on devient un demi-dieu. Ou pire encore, la belle-mère de Dieu. On sait des choses, on connait tout de chez tout, on a raison, les autres ont tort! Surtout quand on sort des bancs d’école. Hein? Te souviens-tu à quel point tu pensais que t’étais hot, avec ton diplôme universitaire? Ben c’est ça. Un moment donné tu réalises que non. Que des croûtes, faut encore que t’en manges.Lire la suite »